Corinne Chevot, réflexologue

Comprendre et connaître la réflexologie

Notre corps fait le travail

La réflexologie fait appel au pouvoir de guérison inhérent à la personne humaine et contribue à restaurer la capacité du corps à s’auto-réguler

La stimulation réflexe

En stimulant certains points ou zones réflexes, on agit sur la capacité des récepteurs à générer des impulsions et débarrasser l’organisme de ses toxines tout en renforçant la fonction des organes excréteurs comme les reins, l’urètre, et la vessie pour en faciliter l’évacuation

Le réflexologue exerce une stimulation réflexe sur un point réflexe précis appartenant à un micro-système.

Lors de la stimulation, une série de phénomènes chimiques (système endocrinien) et électriques (système nerveux) se déclenchent afin de véhiculer une information homéostasique vers l’organe, la glande, ou la partie du corps concernée pour remettre le corps en équilibre

Corinne Chevot, réflexologue
La stimulation des zones ou points réflexes se réalise à l’aide des doigts (différents types de toucher) ou d’instruments. Chaque type de récepteur nerveux épidermique répond à une stimulation spécifique, produisant une libération de l’état de stress.

Qu'est-ce qu'un micro-système ?


Les pieds, les oreilles, les mains, le visage, les yeux et la langue sont appelés des micro-systèmes. Ce sont de véritables carrefours neuronaux où le corps entier peut s’y retrouver représenté.

Chaque micro-système à sa propre cartographie regroupant un ensemble de zones et points réflexes capables de recevoir une stimulation réflexe.


Corinne Chevot, réflexologue

En savoir plus sur les micro-systèmes

Un microsystème est une zone du système nerveux où convergent des faisceaux de neurones (des territoires distincts du corps empruntent les mêmes fibres nerveuses – voies de communication du système nerveux). Ces microsystèmes sont découpés en zones dites réflexes. Les zones réflexes sont des représentations de l’innervation d’un organe, d’une partie du corps ou d’une glande, dans le cerveau.
Corinne Chevot, réflexologue
Corinne Chevot, réflexologue
Corinne Chevot, réflexologue

Stimuler une zone réflexe pour envoyer une information à nos organes et nos glandes

En stimulant certains points ou zones réflexes, on agit sur la capacité des récepteurs à générer des impulsions et débarrasser l’organisme de ses toxines tout en renforçant la fonction des organes excréteurs comme les reins, l’urètre, et la vessie pour en faciliter l’évacuation.

Lorsqu'un point réflexe est stimulé, le message est véhiculé au travers des méridiens d'acupuncture jusqu'a nos organes ou glandes.

En Asie, c’est la force de l’énergie qui est à l’origine des transformations physiques et chimiques. L’énergie précède la matière, donc tout déséquilibre énergétique aura une répercussion sur celle-ci.

 

La libre circulation est primordiale dans l’organisme. Dès qu’une entrave circulatoire se produit – qu’elle soit physique, émotionnelle ou énergétique – à la surface du corps ou au niveau articulaire, au niveau interne ou au niveau de n’importe quel organe – elle va déclencher une douleur, signe d’un blocage du Qi.

 

La réflexologie à but préventif et curatif

La réflexologie est un excellent moyen de prévention de la maladie.

Elle a toute sa place en tant que soin curatif et de support et sera néanmoins pratiquée avec précaution dans certaines situations ou pathologies.

 

Les enfants et adolescents, les adultes et les personnes âgées peuvent recevoir des soins en réflexologie. 

Les femmes enceintes ou personnes portant un pace-maker présentent des contre-indications à la réflexologie.

Le soin de réflexologie est un formidable
outil anti-stress et anti-douleur

Liste non exhaustive des troubles traités

Troubles musculo-squelettiques

 
  • douleurs musculaires, contractures
  • douleurs intercostales
  • lombalgies
  • douleurs neurogènes, sciatiques 
  • fourmillements, engourdissements

Troubles psycho-émotionnels

 
  • spasmophilie
  • colites
  • problèmes de mémoire et de concentration – colère, irritabilité, nervosité
  • angoisse, anxiété
  • effets secondaires du sevrage tabagique
  • tendance dépressive
  • manque de confiance en Soi

 

Troubles digestifs et urinaires

 
  • constipation
  • diarrhées chroniques (non pathologique)
  • lenteur digestive, borborygmes
  • éructation, dyspepsie
  • reflux gastro œsophagien
  • mauvaise haleine
  • troubles urinaires

 

Troubles de la femme, troubles de l’homme

 
  • ménopause,
  • troubles du cycle, dysménorrhée
  • infertilité,
  • frigidité, impuissance
  • problème de libido
  • syndrome prémenstruel,
  • problème d’allaitement (hypogalactie, galactorrhées) 

Fatigue, surmenage, épuisement

 
  • pour l’enfant,
  • pour l’adulte,
  • accompagnement de l’étudiant (préparation aux examens) 

Conduites addictives

 
  • sevrage tabagique,
  • toxicomanie, alcoolisme
  • addictions médicamenteuses
  • comportements alimentaires (anorexie, boulimie)

 

Troubles du sommeil

 
  • troubles du sommeil en 1ère partie de nuit
  • réveils nocturnes ou précoces
  • insomnie occasionnelle
  • cauchemar chez l’enfant
  • pseudo hypersomnie
  • insomnie de maintien

Les bienfaits d'une séance de réflexologie

La séance de réflexologie apporte rapidement une profonde détente et un soulagement des douleurs. De nombreux patients sortent de la séance sans plus aucune douleur. La douleur disparait totalement dans certains cas.

Corinne Chevot , pratique de la réflexologie

Comment choisir votre réflexologue ?

Avant de vous engager avec un thérapeute, vérifiez que celui-ci est bien formé et bien certifié et qu’il pratique une méthode et une forme de soin répondant à vos attentes. Enfin, et c’est le plus important, vous devez vous sentir parfaitement à l’aise et en confiance avec votre praticien !

Pour aller plus loin...

La réflexologie est une technique multi-millénaire dont on retrouve trace il y a plus de 3000 ans dans des pays comme la Chine, l’Inde, le Pérou ou l’Égypte.

En Occident, c’est au 20ème siècle que les travaux de William Fitzgerald et d’Eunice Ingham aux États-Unis vont faire avancer la réflexologie moderne de manière significative.

En 1913, après avoir effectué un séjour en Asie ou il découvre l’énergétique Chinoise et l’acupuncture, William Fitzgerald écrit son premier ouvrage appelé « Zone Thérapie », dans lequel il développe l’idée de dix ‘zones’ traversant le corps de haut en bas.

Eunice Ingham continuera les recherches de Fitzgerald et établira une carte des pieds mettant en lien les organes et les glandes. Elle continua ses recherches jusqu’à la fin de ses jours et est considérée comme la fondatrice de la réflexologie moderne.

Corinne Chevot, réflexologue
La théorie réflexe

 

En Occident, l’acheminement de l’information s’explique par la théorie réflexe et le système nerveux.

L’être humain possède des récepteurs sensoriels dont la fonction est de renseigner constamment le cerveau sur l’état de l’environnement externe ou interne.

Tout stimulus suffisamment fort qui frappe un récepteur amènera la formation d’un influx nerveux.

Cet influx nerveux va être transmis au système nerveux central via des neurones.

En stimulant un point précis, la convergence neuronale permet à des influx nerveux provenant de structures différentes telles que les systèmes osseux, musculaires, tégumentaires, vasculaires, viscéral… de mettre en activité la stimulation sur un neurone.

Le système nerveux central analysera l’information et la relaiera ensuite aux organes, glandes ou muscles. Ceci se produit par le biais d’un influx électrique. Celui-ci va engendrer une réponse plus ou moins adaptée à la stimulation donnée via le système nerveux autonome ou système nerveux neuro-végétatif, dont le rôle est d’ajuster le corps aux rigueurs de son activité.

 

En Chine, on dit que le Qi – le souffle, l’énergie – circule dans les méridiens énergétiques et nous maintient en vie et fournissant l’énergie à nos organes et à nos viscères. 

Il existe une circulation de l’énergie comme il y a une circulation sanguine ou une circulation de l’influx nerveux. Mais les voies subtiles où chemine le Qi (le souffle, l’énergie) sont bien au-delà de la matérialité. Elles n’empruntent pas le trajet des vaisseaux sanguins ou des nerfs. Elles adoptent les circuits spécifiques des méridiens d’acupuncture dont le rôle est de mettre en relation la surface du corps avec les organes internes. Les méridiens d’acupuncture, leurs actions, leur localisation sont le fruit de milliers d’années d’observation et d’expérience.

 

Corinne Chevot, réflexologue
Le Qi, l’énergie
Corinne Chevot, réflexologue

Le Qi, cette énergie mystérieuse qui guérit …

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Corinne Chevot Réflexologie ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.