Corinne Chevot, réflexologue

Comprendre et connaître la réflexologie

La réflexologie, une technique naturopathique

Tout comme la relaxation, la sophrologie, le shiatsu, la kinésithérapie, la phytothérapie, l’hypnose, l’acupuncture, les massages, l’oxygénothérapie, ….., la réflexologie est une technique naturopathique, naturelle, de santé et non médicamenteuse.

Le réflexologue s’inscrit dans la chaîne du soin et travaille en collaboration avec ses confrères naturopathes et médecins allopathes.

La réflexologie fait appel au pouvoir de guérison inhérent à la personne humaine et contribue à restaurer la capacité du corps à s'auto-réguler

La stimulation réflexe

Le réflexologue exerce une stimulation réflexe sur un point réflexe précis appartenant à un micro-système.

Lors de la stimulation, une série de phénomènes chimiques (système endocrinien) et électriques (système nerveux) se déclenchent afin de véhiculer une information homéostatique vers l’organe, la glande, ou la partie du corps concernée pour remettre le corps en équilibre.

Corinne Chevot, réflexologue

En stimulant certains points ou zones réflexes, on agit sur la capacité des récepteurs à générer des impulsions et débarrasser l’organisme de ses toxines tout en renforçant la fonction des organes excréteurs comme les reins, l’urètre, et la vessie pour en faciliter l’évacuation.

Corinne Chevot, réflexologue

La stimulation des zones ou points réflexes se réalise à l’aide des doigts (différents types de toucher) ou d’instruments, chaque type de récepteur nerveux épidermique répondant à une stimulation spécifique produisant une libération de l’état de stress.

Qu'est-ce les micro-systèmes ?

Les pieds, les oreilles, les mains, le visage, les yeux et la langue sont appelés des microsystèmes. Ce sont de véritables carrefours neuronaux et l’on dit que le corps  entier peut s’y retrouver représenté.

Chaque microsystème à sa propre cartographie regroupant un ensemble de zones et points réflexes capables de recevoir une stimulation réflexe.

Corinne Chevot, réflexologue

En savoir plus sur les micro-systèmes

Un microsystème est une zone du système nerveux où convergent des faisceaux de neurones (des territoires distincts du corps empruntent les mêmes fibres nerveuses – voies de communication du système nerveux). Ces microsystèmes sont découpés en zones dites réflexes. Les zones réflexes sont des représentations de l’innervation d’un organe, d’une partie du corps ou d’une glande, dans le cerveau.
Corinne Chevot, réflexologue
Corinne Chevot, réflexologue
Corinne Chevot, réflexologue

Energétique ou réseau nerveux ?

En Chine, on dit que le Qi – le souffle – circule dans les méridiens énergétiques et nous maintient en vie et fournissant l’énergie à nos organes et à nos viscères. En Occident, on parle d’influx nerveux circulant dans le réseau nerveux et alimentant nos organes et nos glandes.

Dans tous les cas, on parle bien d’énergie, cette énergie qui circule en nous et qui est au cœur du travail du réflexologue.

Comment le message homéostatique est-il véhiculé ?

En Orient et en Occident, les conceptions sont différentes et complémentaires.

Voyons comment le message homéostatique est acheminé jusqu’à nos glandes et nos organes selon ces deux conceptions.

Corinne Chevot, réflexologue

L'énergétique

En Asie, c’est la force de l’énergie qui est à l’origine des transformations physiques et chimiques. En quelque sorte, l’énergie précède la matière, donc tout déséquilibre énergétique aura une répercussion sur celle-ci.

La répartition harmonieuse et la bonne circulation de l'énergie dans le corps sont conditionnés par un équilibre permanent à l'intérieur de nous-mêmes

Le Qi et les méridiens d’acupuncture

Corinne Chevot, réflexologue

En Chine, on dit que le Qi – le souffle, l’énergie – circule dans les méridiens énergétiques et nous maintient en vie et fournissant l’énergie à nos organes et à nos viscères.

Corinne Chevot, réflexologue

En savoir plus sur le Qi et les médiriens d'acupuncture

Il existe une circulation de l'énergie comme il y a une circulation sanguine ou une circulation de l'influx nerveux. Mais les voies subtiles où chemine le Qi (le souffle, l’énergie) sont bien au-delà de la matérialité. Elles n'empruntent pas le trajet des vaisseaux sanguins ou des nerfs. Elles adoptent les circuits spécifiques des méridiens d’acupuncture dont le rôle est de mettre en relation la surface du corps avec les organes internes. Les méridiens d’acupuncture, leurs actions, leur localisation sont le fruit de milliers d’années d’observation et d’expérience.

La libre circulation est primordiale dans l’organisme et dès qu’une entrave circulatoire se produit – qu’elle soit physique, émotionnelle  ou énergétique – à la surface du corps, au niveau articulaire, au niveau interne, ou au niveau de n’importe quel organe – elle va déclencher une douleur, signe d’un blocage du Qi.

Le soin énergétique aborde le patient dans sa globalité en vue d’assurer un retour à l’équilibre psychique, physique, émotionnel, et énergétique

La théorie réflexe

L’être humain possède des récepteurs sensoriels dont la fonction est de renseigner constamment le cerveau sur l’état de l’environnement externe ou interne.

Tout stimulus suffisamment fort qui frappe un récepteur amènera la formation d’un influx nerveux

Corinne Chevot, réflexologue

Cet influx nerveux va être transmis au système nerveux central via des neurones.

En stimulant un point précis, la convergence neuronale permet à des influx nerveux provenant de structures différentes telles que les systèmes osseux, musculaires, tégumentaires, vasculaires, viscéral… de mettre en activité la stimulation sur un neurone.

Le système nerveux central analysera l’information et la relaiera ensuite aux organes, glandes ou muscles. Ceci se produit par le biais d’un influx électrique. Celui-ci va engendrer une réponse plus ou moins adaptée à la stimulation donnée via le système nerveux autonome ou système nerveux neuro-végétatif, dont le rôle est d’ajuster le corps aux rigueurs de son activité.

La réflexologie est un dialogue entre le toucher réflexe du thérapeute et le système nerveux autonome du patient

Pour aller plus loin...

La réflexologie est une technique multi-millénaire dont on retrouve trace il y a plus de 3000 ans dans des pays comme la Chine, l’Inde, le Pérou ou l’Égypte.

En Occident, c’est au 20ème siècle que les travaux de William Fitzgerald et d’Eunice Ingham aux États-Unis vont faire avancer la réflexologie moderne de manière significative.

En 1913, après avoir effectué un séjour en Asie ou il découvre l’énergétique Chinoise et l’acupuncture, William Fitzgerald écrit son premier ouvrage appelé « Zone Thérapie », dans lequel il développe l’idée de dix ‘zones’ traversant le corps de haut en bas.

Eunice Ingham continuera les recherches de Fitzgerald et établira une carte des pieds mettant en lien les organes et les glandes. Elle continua ses recherches jusqu’à la fin de ses jours et est considérée comme la fondatrice de la réflexologie moderne.

On trouve l’école d’inspiration Chinoise, la Thaï (les pressions exercées avec outils en bois sont très appuyées), l’école Américaine (méthode Ingham) qui s’inspire de certains principes de la physiologie médicale occidentale du début du XXe siècle, l’école d’inspiration sud-africaine, orientée vers la dimension émotionnelle sont les écoles dont la pratique est la plus répandue.

Corinne Chevot, réflexologue

Pour qui ? Pour quoi ?

Découvrez